Élevage de Porc : Zoom sur l’alimentation des cochons

Avec 6,5 millions de tonnes d’aliments , fabriqués par 250 usines dans l’hexagone, la fabrication de l’alimentation des animaux de bétail et donc de porcs peut vous poser questions.

En achetant par eux-même des céréales comme le blé, le maïs, de l’orge et des graines conçues dans des cultures oléo-protéagineuses à l’instar du colza, du tournesol, les éleveurs peuvent produire eux-même l’alimentation pour les élevages porcins. En France, ce n’est pas moins de 35 ¨% des éleveurs qui créent eux-même l’alimentation de leurs bêtes.

Pour le porc qui est dans la branche des omnivores, comme l’homme, l’alimentation est obligatoirement à base végétale pour des raisons sanitaires qui font échos à des crise alimentaire de la branche porcine.

Le blé et l’orge , ainsi que le son entrent entre 70 et 75 % des matières constituant l’alimentation des porcs dans les élevages français. Le son est l’ enveloppe protectrice des graines de céréales dans l’épi.

L’apport en protéine est nécessaire à l’équilibre alimentaire des porcs avec la consommation d’ingrédient énergétique. Le tourteau permet l’apport d’huile d’ oléoprotéagineux à base de tournesol et de Colza. Le tourteau est un résidu de graine après avoir été pressée pour produire de l’huile.

En matière d’ingrédient énergétique, on estime entre 20 et 25 % pour les rations alimentaires des porcs charcutiers. Le reste, quelques pour cents, est constitué de calcium, zinc et. Les minéraux permettent de couvrir intégralement les besoins nutritionnels des porcs d’élevage français.

Publié dans porc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*