Les trois phases de l’élevage de porc en France

On distingue trois grandes phases centrales dans un élevage de porc en France.

La période de maternité : comme chez l’homme et chez tous les animaux, la maternité d’un élevage porcins est au cœur du dispositif. Pendant une période d’un mois minima, les porcelets restent avec leurs mères et se nourrissent de son lait.

La période de post sevrage :

Après la séparation des petits et de la truie, la période de sevrage dure 5 ou 6 semaines. Cette période comme pour tout sevrage est un moment important et très délicat. Le porcelet change son alimentation, passant du lait maternel à une alimentation de transition : les granulés.

La Période de l’engraissement :

Pendant une période de 6 mois , le porc est engraissé jusqu’à environ 115 – 120 kg de poids réel L’objectif est de produire de la viande évidemment tout en garantissant la pauliste nutritive et sanitaire du porc.

Après ces six semaines, le porc rejoint l’abattoir pour devenir des produits de charcuterie ou des pièces de porcs.

Les élevages naisseur engraisseur sont devenus une norme : En France, un porc est né, nourrir et engraissé dans le même endroit. Le suivi est bien sûr au cœur de cette démarche, mais c’est surtout pour éradiquer toute propagation des maladies porcines entre différents élevage. C’est le gageure d’un meilleur contrôle sanitaire des élevages porcins français.

Avec 25 0 0 0 0 0 0 de Porcs produits par an, la France est le 3 éme producteur européen.

Publié dans porc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*